jeudi, juillet 02, 2015

Des allocations pour enfants bonifiées à l'orée des élections

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/

  La Presse Canadienne
Un enfant pêche un poisson
Un enfant pêche un poisson  Photo :  IS/iStock

Pour une deuxième fois en trois jours, un ministre conservateur a participé jeudi à une opération d'impression de chèques pour promouvoir une nouvelle bonification de l'allocation fédérale pour la garde d'enfants.
Dans l'entrepôt d'un centre de services situé à Québec, le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a insisté sur l'importance de cette opération de communication pour promouvoir le bilan des conservateurs, qui brigueront un nouveau mandat cet automne.
Mardi, le ministre de l'Emploi Pierre Poilièvre a également participé à une opération de promotion de l'envoi des nouveaux chèques en se rendant dans un autre centre d'impression fédéral à Winnipeg.
À partir du 20 juillet, les parents d'enfants de moins de six ans recevront une prestation bonifiée de 60 $, pour un total annuel de près de 2000 $, tandis que ceux qui ont des enfants de 6 à 17 ans bénéficieront désormais d'une nouvelle allocation de 60 $ par mois.
Au total, environ 3,8 millions de familles à travers le Canada recevront ces chèques dans le cadre du programme de prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), indique un communiqué.
Le premier versement de la PUGE bonifiée sera rétroactif pour les six premiers mois de l'année, ce qui fait en sorte que les parents recevront un premier chèque d'au moins 360 $ cet été.
En rencontrant la presse, M. Blaney a rejeté toute intention électoraliste, en expliquant que le retard a été causé par le processus d'adoption du dernier budget fédéral prévoyant cette mesure, qui s'est terminé en juin.
« Il a toujours été prévu cette période là où, à partir du 20 juillet, on mettait, c'est le cas de la dire, les imprimantes à "on" et qu'on démarrait finalement le processus avec la rétroactivité à partir du 1er janvier », a-t-il dit.
M. Blaney a déclaré que la promotion de l'envoi des chèques est une « manifestation concrète de nos politiques budgétaires visant à faire en sorte de parvenir à l'équilibre budgétaire afin de pouvoir redonner de l'argent aux familles canadiennes ».
« Il est important pour communiquer de faire un geste comme celui d'aujourd'hui et c'est dans ce but là et il m'apparaît important d'expliquer aux familles, puisque parfois il est important de s'assurer que le message est bien compris, a-t-il dit. Et ensuite les gens seront en mesure d'évaluer la pertinence des actions qu'on pose. »
Les sommes versées aux familles dans le cadre du PGE sont imposables, ce que M. Blaney a présenté comme un avantage pour les familles défavorisées.
« Les gens qui en ont besoin vont toucher la totalité de la prestation fiscale pour enfants alors que les familles mieux nanties, il y aura une certaine ponction qui va être faite en fonction de leurs revenus », a-t-il dit.