mardi, juin 30, 2015

Un vol de WestJet a été détourné à Winnipeg : six personnes blessées

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mardi 30 juin 2015 à 01h50.
Un vol de WestJet a été détourné à Winnipeg : six personnes blessées
WINNIPEG — Six personnes ont subi des blessures lors d'une évacuation d'urgence, lundi soir, alors que l'un de ses vols a été détourné à Winnipeg en raison d'une «menace», selon la compagnie aérienne WestJet.
Selon un message partagé sur le compte Twitter de WestJet, ils ont tous été transportés à l'hôpital et accompagnés par les membres de l'équipe d'aide de la compagnie.

Le vol WS422 partait d'Edmonton en direction de Toronto.

Aucun détail sur la menace en tant que tel n'a été dévoilé. La compagnie aérienne a cependant précisé que les 54 passagers et cinq membres d'équipage ont été évacués de l'avion peu de temps après l'atterrissage.

Le transporteur aérien a confirmé que les passagers allaient passer la nuit dans des hôtels de Winnipeg. Ils vont pouvoir prendre de nouveaux vols à destination de Toronto, mardi matin.

L'avion a été fouillé et pourra reprendre du service après une opération routinière de maintenance, selon la compagnie aérienne.

Une enquête a été ouverte.

Il s'agit de la troisième menace impliquant un vol aérien au pays dans la dernière semaine.

Samedi matin, un vol de WestJet entre Edmonton et Halifax a atterri à Saskatoon en raison d'une menace.

La police a dit qu'un appel avait été fait affirmant qu'un engin explosif se trouvait à bord de l'appareil, ce qui s'est avéré être un canular.

Jeudi dernier, l'aéroport international de St. John, à Terre-Neuve, a été fermé temporairement, en raison d'une alerte à la bombe concernant un vol d'Air Canada.

L'administration de l'aéroport a affirmé avoir mis en place les mesures nécessaires après que le vol 143 reliant St. John à Ottawa ait été menacé d'une alerte à la bombe, vers 18h50.

Vendredi, le porte-parole de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve, Steve Curnew, a déclaré aux journalistes que le vol était sur le point de décoller quand une note, considérée comme une menace, ait été trouvée dans une des toilettes de l'avion.

Aucun objet suspect n'avait alors été trouvé.