samedi, juin 20, 2015

Les attentats en forte hausse en 2014 dans le monde

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le samedi 20 juin 2015 à 6 h 02 HAE  Reuters
Le drapeau noir du groupe armé État islamique.
Le drapeau noir du groupe armé État islamique.  Photo :  Reuters

Les attentats dans le monde ont augmenté de plus d'un tiers l'an dernier et le nombre de victimes de 80%, l'année 2014 ayant vu le groupe armé État islamique (EI) éclipser Al Qaïda comme principal groupe djihadiste, selon le rapport annuel du département d'État américain publié vendredi.
En 2014, le département d'État a répertorié 13 463 attentats, soit une hausse de 35 % par rapport à 2013. Ces attentats ont fait plus de 32 700 morts, soit 80 % de plus qu'en 2013. Plus de 9400 personnes ont été enlevées, soit trois fois plus que l'année précédente, indique le rapport, intitulé « Country Reports on Terrorism 2014 ».
Dans cette course à l'attentat, les dirigeants d'Al Qaïda « semblent en perte de vitesse en tant que chefs autoproclamés d'un mouvement mondial, face à la rapide expansion de l'EI et à la proclamation d'un califat », lit-on dans le rapport.
« La guerre civile en cours en Syrie a été un éperon pour les activités terroristes dans le monde », a déclaré la coordinatrice du département d'État pour l'anti-terrorisme, Tina Kaidanow, lors d'une conférence de presse.
Les États-Unis sont de plus en plus inquiets par le nombre de groupes ayant décidé de s'aligner sur le groupe armé État islamique. La coordinatrice a souligné qu'il y avait une « attirance » pour l'EI au niveau mondial.
Les groupes djihadistes profitent de la faiblesse des gouvernements pour prospérer, que ce soit en Syrie, en Irak, au Yémen, en Libye ou au Nigeria, souligne Tina Kaidanow.
L'EI est particulièrement meurtrier. L'attaque menée par l'EI contre une prison de Mossoul en Irak en juin 2014 lors de laquelle l'organisation fondamentaliste sunnite a tué 670 prisonniers chiites « a été l'attentat le plus meurtrier dans le monde depuis le 11 septembre 2011 », indique le rapport.
Les attaques ont toutefois diminué dans un certain nombre de pays dont le Pakistan, les Philippines, le Népal et la Russie.
Le département d'État signale un afflux sans précédent de combattants étrangers en Syrie, dû à l'efficacité de l'EI sur les réseaux sociaux.
À la fin décembre 2014, plus de 16 000 combattants étrangers s'étaient rendus en Syrie, soit plus que ceux qui se sont rendus en Afghanistan, au Pakistan, en Irak, au Yémen ou en Somalie « à quelque moment que ce soit des 20 dernières années », indique le rapport.
Le mois dernier, un responsable du département d'État a indiqué que l'armée des combattants étrangers en Syrie avait encore grossi, pour atteindre 22 000 hommes.