mercredi, juin 24, 2015

C'est la Fête nationale partout au Québec

http://www.985fm.ca/national/nouvelles

Publié par Jacques Thériault pour CogecoNouvelles le mardi 23 juin 2015 à 22h07. Modifié à 23h48.
C'est la Fête nationale partout au Québec
MONTRÉAL ? Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux deux grands spectacles de la Fête nationale à Montréal et à Québec, qui ont donné mardi soir le coup d'envoi des célébrations du 24 juin dans la province.
le porte-parole de la Fête nationale, Stéphane Archambault
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
Dans la Capitale-Nationale, les plaines d'Abraham ont vibré au rythme de la musique de plusieurs artistes québécois très prisés.

Louis-Jean Cormier, Stéphane Archambault, Alex Nevsky, Fanny Bloom, Patrick Norman et Nanette Workman ont notamment pris part au Grand spectacle de la Fête nationale dans la Capitale.

À Montréal, le rendez-vous festif annuel s'était déplacé cette année sur la Place des Festivals au coeur de la métropole, où Louis-José Houde a teinté de son humour le spectacle.

Ariane Moffatt a donné le coup d'envoi à la fête en entonnant sa célèbre chanson «Montréal», devant une marée de drapeaux fleurdelisés.

Gilles Vigneault et Louise Forestier ont surpris le public en se joignant aux artistes déjà annoncés, notamment Daniel Bélanger, Isabelle Boulay, Marie-Pierre Arthur et Patrice Michaud. À mi-parcours, Boucar Diouf a pris le micro pour partager avec le public une «déclaration d'amour» au Québec.

«Je suis moi et je suis toi et ensemble, nous embrassons la même langue et devons crier notre amour pour elle jusqu'à extinction de voix si nous ne voulons pas être en voie d'extinction», a-t-il lancé, tout en étant applaudi chaudement par la foule.

Dans une note aux médias, les organisateurs avaient tenu à préciser la nature du discours à être livré par Boucar Diouf.

«Il n'y a pas de discours patriotique. Boucar Diouf prendra la parole pour faire une déclaration d'amour au Québec. Mais CE N'EST PAS un discours patriotique», pouvait-on lire dans le document.

Maxime Laporte, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et président du Comité de la Fête nationale, était visiblement surpris par cette note.

«C'est une autre version d'un discours patriotique. Ça reste un discours patriotique dans sa teneur», a-t-il confié lorsque La Presse Canadienne l'a interrogé à ce sujet. Il a insisté sur le fait que la Fête nationale n'a pas de billet partisan, mais qu'«il n'y a pas non plus de censure des artistes».

«La Fête nationale est la fête du peuple et elle est le reflet du peuple à un moment donné. En 1970, elle était teintée par la Révolution tranquille, plus tard par l'échec du Lac Meech. En 2015? C'est le reflet d'une société qui médite sur son avenir et qui est fière d'elle», a-t-il estimé.

En tout, quelque 700 événements sont prévus pour marquer la Fête nationale d'un bout à l'autre de la province.

La météo a gâché la fête dans certains secteurs, où des orages violents ont éclaté mardi soir.

Des dizaines de milliers de clients ont été privés d'électricité, avaient rapporté Hydro-Québec en début de soirée. Les pannes ont été occasionnées par des déclenchements de disjoncteurs et des branches entrant en contact avec le réseau, selon la société d'État.

Célébrations de la Saint-Jean ailleurs au pays

Les différentes communautés francophones au Canada célèbrent aussi la Saint-Jean-Baptiste le 24 juin. Des activités et des spectacles doivent avoir lieu partout au pays pour célébrer l'identité, la culture et l'histoire des francophones.

En Ontario, les festivités prennent une teinte particulière avec la célébration du 400e anniversaire de la présence française en Ontario.

D'autres événements sont prévus au cours des prochains jours dans chacune des provinces et territoires.