dimanche, mai 31, 2015

Péladeau dénonce l'attitude irrespectueuse de Barrette

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/

Publié le 31 mai 2015 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
Pierre Karl Péladeau... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)
PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, PASCAL RATTHÉ

Pierre Karl Péladeau

(Québec) Le chef du Parti québécois (PQ), Pierre Karl Péladeau, digère mal l'attitude du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, à l'égard de la porte-parole du PQ en matière de santé, Diane Lamarre.
«Ce sont des primes qui sont là. On peut bien l'accuser [Mme Lamarre] de toutes sortes de maux, d'incompétence, etc., mais il s'agit de primes. Lorsque le travail de l'opposition est effectué correctement, on n'a pas à utiliser des termes irrespectueux», a souligné samedi M. Péladeau, de nouveau de passage dans Jean-Talon pour appuyer son candidat, Clément Laberge.
Rappelons que Mme Lamarre a déploré la semaine dernière le fait que les primes à la prise en charge de patients qui ont embarrassé l'ex-ministre Yves Bolduc font partie de l'entente intervenue entre le ministre de la Santé et les médecins de famille.
En entrevue au Devoir, le ministre Barrette avait réagi en affirmant que la députée de Taillon faisait preuve d'une «profonde incompétence» dans ce dossier, ajoutant qu'il n'avait «jamais rien entendu d'aussi stupide».
«Tristement, nous constatons que le gouvernement libéral n'a pas une attention particulière. Nous travaillons davantage dans la confrontation», a ajouté samedi le chef du PQ, de retour de Paris, où il a notamment assisté à l'intronisation de l'écrivain Dany Laferrière à l'Académie française.
«Une campagne solide»
De passage samedi au centre sportif de Sainte-Foy, M. Péladeau a participé en compagnie de ses enfants à la Fête mondiale du jeu.
Questionné à savoir s'il était confiant en vue des élections partielles du 8 juin, le chef du PQ a répondu qu'il travaillait «très fort». «Nous menons une campagne solide. J'ai l'occasion de rencontrer des électeurs et des électrices dans les deux circonscriptions [avec Chauveau]. J'ai eu de beaux échanges», a souligné M. Péladeau, réitérant que les candidats du PQ, soit M. Laberge et Sébastien Couture (Chauveau), n'étaient pas «parachutés» dans une circonscription. «C'est des candidats locaux qui comprennent très bien les enjeux des deux circonscriptions.»
M. Péladeau a participé en après-midi aux funérailles du journaliste Albert Ladouceur, qui avaient lieu à l'église La Nativité de Notre-Dame de Beauport.