vendredi, mai 08, 2015

Les conservateurs de Cameron minoritaires au Royaume-Uni

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le jeudi 07 mai 2015 à 18h19. Modifié par 98,5 Sports à 22h06.
Les conservateurs de Cameron minoritaires au Royaume-Uni
David Cameron/Twitter
LONDRES - Si les sondages à la sortie des urnes se confirment, les conservateurs du premier ministre sortant David Cameron seraient en mesure de former le prochain gouvernement du Royaume-Uni, surpassant les prédictions avancées dans les dernières semaines.
Or, ils seront encore vraisemblablement forcés à conclure une entente avec un ou plusieurs partis pour constituer une coalition.
Selon les chiffres compilés par les firmes GfK et Ipsos MORI et diffusés par les grands réseaux télévisés britanniques, les conservateurs pourraient gagner 316 sièges, contre 239 pour les travaillistes d'Ed Miliband.
Un parti doit récolter 326 sièges sur 650 pour former un gouvernement majoritaire. La négociation d'un gouvernement de coalition pourrait être un processus long de plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Aux dernières élections de 2010, les conservateurs, minoritaires, avaient dû s'entendre avec les libéraux-démocrates de Nick Clegg — qui, selon les sondages, perdraient une bonne partie de leurs acquis des dernières élections.

Par ailleurs, le Parti national écossais (SNP) ferait une percée spectaculaire, en s'emparant de 58 des 59 sièges en Écosse, la plupart des mains des travaillistes.

Ces prédictions doivent toutefois être considérées avec précaution puisque les résultats finaux devraient être très serrés. Les partis d'opposition ont d'ailleurs rapidement mis en garde le public lorsque les premiers chiffres ont été révélés.

«Ces sondages doivent être pris avec BEAUCOUP de précaution. J'espère que nous aurons une bonne soirée, mais je crois que de (récolter) 58 sièges est peu probable», a écrit la chef du Parti national écossais Nicola Sturgeon sur son compte Twitter.

L'ancien chef du Parti libéral-démocrate Paddy Ashdown a même dit sur les ondes de la BBC qu'il «mangerait son chapeau» si les chiffres se concrétisaient.

Les données récoltées dans les sondages à la sortie des urnes, menés auprès de 22 000 électeurs britanniques, diffèrent considérablement de celles publiées dans les dernières semaines, qui plaçaient les conservateurs et les travaillistes aux coudes-à-coudes.

Le maire de Londres Boris Johnson, qui s'est présenté pour le Parti conservateur, a indiqué que ces chiffres signalaient une «victoire manifeste» des conservateurs et une «très mauvaise soirée pour les travaillistes».

Les premiers résultats officiels arrivaient au compte-goutte, jeudi soir. Vers 21 h, heure du Québec, les travaillistes avaient élu neuf députés, contre trois députés conservateurs. Le Parti unioniste démocrate de l'Irlande du Nord, avait élu deux députés. Le Sinn Féin et le Parti social-démocrate et travailliste, de la même région, avaient un député chacun.