mercredi, mai 20, 2015

Le gouvernement Couillard va agir pour contrer la radicalisation

http://www.journaldemontreal.com/

Lise Thériault
PHOTO LE JOURNAL DE QUÉBEC, SIMON CLARK
La ministre Lise Thériault.

Charles Lecavalier
Le gouvernement Couillard va déposer prochainement une série de projets de loi pour contrer la radicalisation.
«On va déposer des choses», a promis la ministre de la Sécurité publique Lise Thériault mercredi matin à l’entrée du caucus de son parti. Elle se dit troublée par l’interception à l’aéroport de Montréal d’une dizaine de jeunes qui tentaient de quitter le pays pour rejoindre les rangs des djihadistes. Mme Thériault dit que ces mesures s’inspireront des lois et règles mises en place par les agences de sécurité françaises et britanniques, qu’elle a rencontrées lors d’une mission en Europe en mars.
Les enquêteurs ont fait des arrestations préventives, car ils soupçonnaient que ces jeunes se préparaient à décoller sur un ou plusieurs vols vers le Moyen-Orient et qu’ils voulaient rejoindre l’État islamique en Syrie ou en Irak, rapporte une source du Bureau d’enquête.
Dans le groupe, il y avait des adolescents, mais aussi des adolescentes, selon ces mêmes sources. Mme Thériault lance d’ailleurs un «appel aux citoyens.» «Lorsqu’on voit des gens qui se radicalisent, il faut les signaler», a lancé la ministre.
Les mesures que Mme Thériault annoncera «prochainement» permettront de mieux former les premiers intervenants, comme les professeurs, pour détecter les «signes de radicalisations.» «Les professeurs et les parents doivent être à l’affût», a-t-elle annoncé.
La ministre admet ne pas comprendre pourquoi de jeunes Québécois décident de prendre les armes pour aller se battre en Syrie. C’est difficile de concevoir qu’un jeune qui a grandi ici, qui est bien intégré, qui réussit, qu’il veut prendre l’avion pour aller faire la guerre. Le phénomène est dur à expliquer.