vendredi, mai 22, 2015

Le conjoint de Lise Thibault sort de ses gonds

http://www.journaldequebec.com/

Le conjoint de Lise Thibault sort de ses gonds
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Kathleen Frenette
Dans un accès de rage, de colère et de tristesse, mais aussi pour «remettre les pendules à l’heure», le conjoint de Lise Thibault, Réal Cloutier, a décidé de s’adresser aux médias au sortir de la salle d’audience.
«Premièrement, la Fondation Lise Thibault, ça n’existe pas. Ce qui existe, c’est ceci: il y a un fonds qui est à la Fondation communautaire de Québec qui s’appelle Fonds Fondation Lise Thibault. Présentement, il y a 10 000 $ dans ce fonds-là, cet argent-là n’appartient plus à Mme Thibault, elle appartient à la Fondation communautaire de Québec», a-t-il dit d’entrée de jeu.
«Il y a un deuxième fonds, que l’on confond depuis trois ans, qui s’appelle «Créer la vie» et Créer la vie, c’est simple, c’est un fonds de roulement que Mme Thibault a ouvert, qui a été géré en tout temps par la Fondation communautaire de Québec, et même qu’elle a payé 35 000 $ de frais de gestion», a expliqué celui qui partage sa vie avec l’ancienne lieutenante-gouverneure.

Dans un excès de rage, de colère et de tristesse, mais aussi pour «remettre les pendules à l’heure», le conjoint de Lise Thibault, Réal Cloutier, a décidé de s’adresser aux médias au sortir de la salle d’audience en ce vendredi 22 mai 2015, à Québec. 
CAPTURE D'ÉCRAN/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI
CAPTURE D'ÉCRAN/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Dans un excès de rage, de colère et de tristesse, mais aussi pour «remettre les pendules à l’heure», le conjoint de Lise Thibault, Réal Cloutier, a décidé de s’adresser aux médias au sortir de la salle d’audience en ce vendredi 22 mai 2015, à Québec. CAPTURE D'ÉCRAN/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI
«Ce fonds-là, normalement, devrait être autour de 30 000 $. Ce qui est arrivé de très spécial, c’est que depuis que Mme Thibault est accusée au criminel depuis 2007, ce qu’on a fait, c’est que tout le monde a pris panique. Premièrement, l’Université du Québec à Trois-Rivières, à qui Mme Thibault avait donné 200 000 $ pour fonder une chaire de recherche sur les soins de santé pour les personnes âgées, a pris panique, pis a retourné 140 000 $. Ce qu’ils ont fait avec le 60 000 $ qui reste, je ne le sais pas. Alors, dans ce fonds-là, il y a 172 000 $», a ajouté Réal Cloutier.

Le conjoint de Lise Thibault sort de ses gonds
CAPTURE D'ÉCRAN/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Ému, l’homme a ajouté que «tous les dons de la population - et, là, Mme Thibault a de la peine... ça fait deux jours qu’elle pleure; ils ont donné des 5 $, des 10 $, des 20 $ à Mme Thibault -, cet argent-là n’a jamais servi à autre chose qu’à aider, et, à preuve, Mme Thibault a distribué - encore une fois, tout le monde est dans les patates-, elle a distribué 825 000 $ entre 2001 et 2005 à des œuvres de charité et à tout le monde».
Même l'avocat se serait «emmêlé»
Selon lui, l’ensemble des acteurs dans le dossier confond bien des choses depuis trop longtemps, même l’avocat de Lise Thibault se serait «emmêlé».
«Me Labelle est dans les patates parce que le fonds Créer la vie, c’est un fonds de roulement. C’est un compte de banque qui a été ouvert par des gens du comité du golf de la Fête aux jardins où Mme Thibault faisait des activités de financement, et, à la fin de chacune des activités, l’argent était remis dans le fonds géré par la Fondation communautaire de Québec. Ce qui est arrivé, c’est que si on avait chargé les salaires des employés de Mme Thibault, si on avait chargé les coûts de déplacement au tournoi de golf, le tournoi de golf ne serait pas retourné en 2005 avec 176 000 $ et, en 2006, 182 000 $ net», a dit l’homme.
«Alors, si on paye les salaires comme le réclame d’ailleurs le provincial, voyez vous que c’est pas la même somme d’argent qui retourne dans le compte de banque et ce n’est pas les mêmes sommes qu’on distribue.»
«C’est pas au juge à déterminer où Mme Thibault va prendre l’argent pour payer ce qu’elle doit. Mais si le provincial veut se faire payer pour les salaires que Mme Thibault, qu’on lui reproche parce qu’elle a pris du personnel de son bureau, ben, selon moi, ça doit être payé avec le fonds Créer la vie, qui est le fond qui normalement aurait dû être facturé», a mentionné l’ancien aide de camp.
«Mme Thibault, elle ne veut pas toucher au 172 000 $, mais si on l’oblige parce que le gouvernement du Québec a décidé qu’il voulait avoir le salaire de ses employés qui ont travaillé au tournoi de golf, c’est là qu’elle va prendre l’argent. C’est pas elle qui va prendre l’argent, c’est moi qui vais prendre l’argent avec les membres du comité», a-t-il dit en terminant.