mardi, mai 05, 2015

La CAQ recrute Alain Fecteau

http://www.journaldemontreal.com/

Marc-André Gagnon
La Coalition avenir Québec comptera sur Alain Fecteau, une personnalité d’affaires bien établie à Québec, pour remporter l’élection partielle à venir dans le château fort libéral de Jean-Talon.
Le chef caquiste François Legault en fera l’annonce ce matin à 10 h 30, au domaine Cataraqui, a appris notre Bureau parlementaire.
Dans les rangs caquistes, on compare avec fierté l’envergure de M. Fecteau à celle de Christian Dubé, qui a quitté son siège de député de Lévis en début de mandat pour accéder à la vice-présidence de la Caisse de dépôt et placement du Québec.
M. Fecteau était notamment, jusqu’en décembre dernier, président du conseil d’administration du Centre local de développement (CLD) de la Jacques-Cartier.
Âgée de 64 ans, la recrue caquiste compte plus de 45 ans d’expérience dans le développement et la gestion d’entreprises, tant au Québec qu’à l’international.
Il a débuté sa carrière chez Bell et AT&T avant d’être nommé, en 1991, président du Parc technologique du Québec métropolitain par le premier ministre de l’époque, Robert Bourassa. M. Fecteau a occupé cette fonction pendant trois ans, avant de se consacrer pleinement à l’entreprise qu’il a fondée, Géo Alliance International, qui se spécialise dans le développement des affaires à l’étranger.
À l’instar de l’actuel maire de Québec, Régis Labeaume, M. Fecteau a contribué à la création de La cité de l’optique de Québec, vers la fin des années 90.
Contrairement à la candidate de la CAQ dans Chauveau, Jocelyne Cazin, qui n’a jamais vécu dans le comté, Alain Fecteau est né et a été élevé dans Jean-Talon.
Il vit actuellement à Sainte-Foy, mais dans la circonscription de Louis-Hébert, représentée par le libéral Sam Hamad.
M. Fecteau affrontera le libéral Sébastien Proulx, le péquiste Clément Laberge et la solidaire Amélie Boisvert.