vendredi, mai 22, 2015

La CAQ craint que les libéraux aient quelque chose à cacher

http://www.journaldequebec.com/

Les candidats de la Coalition avenir Québec dans Chauveau, Jocelyne Cazin, et dans Jean-Talon, Alain Fecteau, sont entourés des députés Éric Caire et Marc Picard.
PHOTO JOURNAL DE QUÉBEC, MARC-ANDRÉ GAGNON

Les candidats de la Coalition avenir Québec dans Chauveau, Jocelyne Cazin, et dans Jean-Talon, Alain Fecteau, sont entourés des députés Éric Caire et Marc Picard.

Marc-André Gagnon
Les libéraux n’aurait pas dû reporter le dévoilement du plan de réaménagement de la tête des ponts, croit la Coalition avenir Québec, qui craint de mauvaises surprises après les élections partielles de Chauveau et Jean-Talon.

«Étant donné qu’on ne l’a pas vu, c’est difficile de savoir qu’est-ce que ça cache», a indiqué le candidat de la CAQ dans Jean-Talon, Alain Fecteau. En général, quand les gens ne veulent pas montrer quelque chose c’est qu’ils ont peur.»
Le grand projet de réaménagement de la porte d’entrée de la Capitale-Nationale devait être annoncé le 28 avril dernier. Une session de travail technique avait également été prévue en marge d’une conférence de presse qui devait se dérouler à l’Aquarium de Québec.
La présentation a été annulée la veille, sous prétexte d’un conflit d’horaire. Quelques heures plus tard, les libéraux convoquaient les médias à l’annonce de leurs candidats dans Chauveau et Jean-Talon, à la même case horaire. Les libéraux avaient justifié de reporter la présentation après les élections partielles par crainte que le gouvernement soit accusé d’instrumentaliser le ministère des Transports.
«Je ne pense pas que ça serait une instrumentalisation du ministère des Transports», croit le candidat caquiste dans Jean-Talon.
«La transparence exige que lorsqu’il y a un plan, qu’il soit partagé avec la population et qu’on puisse le commenter et aller au fond des choses. [...] Il aurait été préférable qu’ils l’annoncent», a continué M. Fecteau, en conférence de presse avec la candidate Jocelyne Cazin ainsi que les députés caquistes Éric Caire et Marc Picard.
Dans Jean-Talon, le réaménagement du secteur de la tête des ponts aura une incidence importante sur la congestion, en particulier si le projet de gratte-ciel Le Phare se concrétise, a relaté M. Fecteau.

Henri-IV

La candidate caquiste dans Chauveau, Jocelyne Cazin, en a profité pour réitérer l’opposition de la CAQ à l’aménagement d’une voie réservée sur l’autoroute Henri-IV, dont la phase préparatoire des travaux d’élargissement a débuté l’automne dernier.
L’aménagement éventuel d’une voie réservée sur l’autoroute Henri-IV avait été très critiqué sous le gouvernement Marois. Les libéraux s’étaient positionnés en faveur de cette voie réservée, mais dans la mesure où le covoiturage y serait permis, comme c’est le cas sur l’autoroute Robert-Bourassa.
«Ce n’est pas un compromis acceptable», a signalé le député de La Peltrie, Éric Caire.