dimanche, mai 10, 2015

Impressionné par le pape, Castro envisage de retourner à l'église

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le dimanche 10 mai 2015 à 14 h 56 HAE  Associated Press
Le récit de Nathalie Cloutier

De passage au Vatican pour remercier le pape François pour sa contribution dans le rapprochement historique entre Cuba et les États-Unis, le président Raul Castro s'est dit impressionné par le souverain pontife, ajoutant même que cette rencontre lui donnait envie de retourner à l'église.
François a accueilli le président Castro en lui souhaitant la bienvenue en espagnol. Les deux hommes se sont ensuite entretenus pendant près d'une heure.
Avant de quitter le Vatican, lors d'une conférence de presse, M. Castro n'a pas tari d'éloges sur le pape. Il a confié que lui-même avait étudié à une école jésuite, tout comme le dirigeant de l'Église catholique.
Le président a d'ailleurs promis d'assister 'avec plaisir' à toutes les messes du pape lorsqu'il se rendra à Cuba, en septembre. Il a indiqué, « sans faire de blague », que les discours du pape l'encourageaient à recommencer à prier et à aller à l'église.
M. Castro s'est adressé à la presse du bureau du premier ministre italien Matteo Renzi, qu'il a rencontré avant son départ.
Ces déclarations sont lourdes de sens pour le dirigeant d'un pays communiste qui s'est fait souvent critiquer par l'Église catholique.
« Je viens du Parti communiste cubain, qui ne permet pas les croyances religieuses. Mais maintenant nous le permettons et c'est un pas important », a-t-il souligné, ajoutant qu'il avait été soufflé « par la sagesse, la modestie et toutes les qualités » du souverain pontife.
M. Castro avait déjà remercié le pape pour ses efforts dans le but de rapprocher Cuba et les États-Unis après des décennies de tensions. Il en a d'ailleurs profité, dimanche, pour demander une fois de plus au Sénat américain de retirer son pays de la liste des pays soutenant le terrorisme.
L'ancien président et frère de M. Castro, Fidel, avait rencontré le pape Jean-Paul II en 1996, au Vatican. Deux ans plus tard, le pape s'était rendu à Cuba pour effectuer le premier voyage d'un dirigeant de l'Église catholique sur l'île antillaise.