jeudi, mai 21, 2015

Annonce du Plan Nord: un «show» à 100 000$

http://quebec.huffingtonpost.ca/

   Publication: 
PLAN NORD COUILLARD
le premier ministre Philippe Couillard 
QUÉBEC - Le dévoilement de la nouvelle mouture du Plan Nord par le premier ministre Philippe Couillard ce printemps aura coûté près de 100 000$ aux contribuables québécois.
Il s'agissait de la troisième présentation de ce programme de développement du Nord québécois. L'ex-premier ministre Jean Charest avait tenu deux événements en 2008 et 2011 pour détailler son projet.
Le 8 avril dernier, le premier ministre Couillard a réuni 17 ministres à Montréal pour présenter sa version allégée du Plan Nord lors d'un événement d'une journée qui a réuni de nombreux gens d'affaires.
La location de la salle (24 999$) et le «matériel et direction technique» (24 842$) constituent les plus importantes dépenses de l'événement. Le tout a coûté 95 248$ avant taxes, selon un document obtenu en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.
depense plan nord
L'événement du premier ministre Charest en 2011 avait coûté 177 000$.
«C'est proprement scandaleux, lance le député caquiste Éric Caire. C'est le même Parti libéral qui nous dit que nous sommes en restrictions budgétaires et que tout le monde doit faire son effort.»
Selon lui, l'exercice relevait plutôt des relations publiques. «C'était un show de boucane pour donner l'impression que le premier ministre s'occupe de l'économie, dit-il. Pendant ce temps-là, les contribuables viennent de casquer 95 000$ pour bien faire paraître le premier ministre du Québec.»
Au gouvernement, on estime que le nouveau projet justifiait un tel événement. «Ce n'est pas le Plan Nord de monsieur Charest, c'est la nouvelle mouture du Plan Nord. On a même lancé notre plan d'action, notre plan quinquennal à nous», explique l'attachée de presse du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Véronique Normandin.
«Le Plan Nord est un des éléments-clés de la relance de l'économie. Ça fait partie des engagements de notre gouvernement», ajoute-t-elle. 

Le projet du gouvernement Couillard prévoit un investissement en infrastructures de 2 milliards$ de la part de Québec d'ici 2035, alors qu'Hydro-Québec injectera 19,5 milliards$. Le gouvernement provincial espère ainsi attirer des investissements privés de l'ordre de 29,7 milliards$.