lundi, avril 27, 2015

Legault réclame une réforme du mode de scrutin

http://www.journaldemontreal.com/

François Legault
PHOTO LE JOURNAL DE QUÉBEC, SIMON CLARK
Geneviève Lajoie
François Legault réclame la fin du mode de scrutin uninominal majoritaire à un tour, qui enferme le Québec dans le bipartisme.
Le système actuel a fait son temps, selon le chef de la Coalition avenir Québec, qui ne compte que 11 000 membres. «Le mode de scrutin crée de la distorsion, dit-il. Sans exagérer, on peut parler d'un déficit de démocratie», dit-il.
Il propose un mode de scrutin proportionnel mixte, qui permettrait une meilleure représentativité des partis à l'Assemblée nationale.
Une partie des sièges serait occupée par des députés élus dans les comtés, comme c'est le cas à l'heure actuelle, et une autre partie en proportion du nombre de votes obtenus par le partis. Les députés seraient choisis en fonction de listes régionales fournies par chaque formation politique.
«À partir du moment où on a un vote qui est en partie proportionnel, l'opposition prend plus de place, c'est plus difficile pour un gouvernement d'avoir une forte majorité de députés, donc ça laisse plus de place à l'opposition», plaide-t-il.
En plus de cette suggestion, François Legault a dévoilé lundi une dizaine de propositions pour lutter contre le cynisme. Les membres de la CAQ devront se prononcer sur les recommandations d'ici l'automne.