lundi, avril 20, 2015

Le Québec est «enchaîné», affirme Philippe Couillard


http://www.journaldequebec.com/

 Le Québec est «enchaîné», affirme Philippe Couillard
SIMON CLARK /JOURNAL DE QUEBEC /AGENCE QMI
AGENCE QMI
MISE à JOUR 
MONTRÉAL – C’est sous haute surveillance policière que le premier ministre québécois, Philippe Couillard, a défendu lundi les mesures prises par le gouvernement du Québec afin d’améliorer les finances publiques.
Le plan économique du gouvernement libéral passe principalement par l'assainissement des finances publiques. De nombreux syndiqués de la fonction publique s'étaient déplacés pour l'accueillir devant le Centre Sheraton à Montréal.
Plusieurs manifestants en désaccord avec les mesures d'austérité étaient aussi présents.
Lors de son allocution devant des gens d’affaires réunis à l’occasion de l’assemblée annuelle du Conseil du patronat du Québec (CPQ), M. Couillard a vanté les mesures prises par le gouvernement afin d’accélérer la croissance économique de la province.
Il a toutefois souligné qu’il reste beaucoup de travail à faire pour relancer l’économie.
«On veut redonner au Québec la liberté de ses choix, ce qui est difficile présentement parce que le Québec est enchaîné», a indiqué M. Couillard.
Enchaîné, selon lui, parce que la province traîne une dette brute de plus de 206 milliards $ et que le gouvernement du Québec doit consacrer 11milliards $ par année aux paiements d'intérêt sur la dette, soit 11 cents de chaque dollar de recettes publiques.
Le gouvernement a d’ailleurs fait passer le bâillon lundi afin d’adopter le plus rapidement possible le projet de loi 28, qui, selon le gouvernement, est nécessaire à l’équilibre des finances publiques. Ce projet de loi module les tarifs de garde dans les CPE, diminue le salaire des pharmaciens et permet au gouvernement de récupérer les trop-perçus d’Hydro-Québec.
Au cours des 30 dernières années, seulement 8 budgets, avant celui déposé en mars, étaient équilibrés.
Depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux, il y a un peu plus d’un an, les Québécois doivent composer avec une panoplie de mesures d’austérité visant à équilibrer les finances publiques. Selon le premier ministre, il s’agit d’un effort collectif qui aidera les Québécois à améliorer leur situation et celle de la province.
D’ailleurs, il souhaite que les entrepreneurs soient moins frileux, qu’ils investissent davantage et qu’ils favorisent la création d’emplois.
Depuis près d’un an, il s’est créé 57 000 emplois au Québec. Plusieurs soulignent toutefois qu’il s’agit en majorité d’emplois à temps partiel.
Il ne «faut pas caricaturer la chose, car un nombre important de personnes préfèrent ce type d’emploi», a affirmé M. Couillard.