jeudi, avril 30, 2015

«La population ne peut plus comprendre ça» - le ministre Blais

http://www.journaldemontreal.com/

Le ministre de l'Éducation, François Blais.
PHOTO LE JOURNAL DE QUÉBEC, SIMON CLARK
Le ministre de l'Éducation, François Blais.
Geneviève Lajoie
Les conditions de travail du recteur de l’Université Bishop’s, Michael Goldbloom, qui aura droit à une indemnité de départ de près de 650 000 $au terme de son mandat, sont inacceptables aux yeux du ministre François Blais.
«Je ne peux pas comprendre qu’au Québec, on accorde des primes de ce niveau-là à des gens qui sont dans des fonctions pour lesquelles le financement vient essentiellement des fonds publics. Ce n’est absolument pas acceptable, la population ne peut plus comprendre ça», tranche le ministre de l’Éducation.
Au terme de ses dix ans comme recteur, en 2018, M. Goldbloom pourra toucher une prime équivalant à deux années de salaire – allocations et avantages inclus –, a révélé mercredi notre Bureau parlementaire. Le principal de la plus petite université du réseau– Bishop’s compte 2825 étudiants – touche un salaire annuel de base de 278 683 $. À cette somme s’ajoutent des avantages et allocations de près de 35 000 $.
François Blais rappelle que la rémunération globale des dirigeants des universités du Québec est soumise au contrôle de son ministère depuis 2013.
Le ministre n’a pas l’intention d’en rester là. Son cabinet a d’ailleurs contacté la haute direction de Bishop’s mercredi. Le contrat de Michael Goldbloom est sous analyse.
«Je vous rappelle que c’est une université qui nous dit: on n’a plus les moyens, on est coupé, on ne pourra pas atteindre l’équilibre budgétaire.»
Précision de Concordia
Le recteur de l'Université Bishop's, Michael Goldbloom
Par ailleurs, l’Université Concordia a tenu à préciser que le salaire du recteur Alan Shepard est de 435 675 $. Les allocations de 44 449 $ qui apparaissent dans les états de traitement du personnel de direction de l’établissement pour M. Shepard sont uniquement des frais de voyages effectués dans le cadre de ses fonctions.