samedi, avril 11, 2015

Je suis fou !

http://www.journaldequebec.com/

Des étudiants se barricadent à l'intérieur des murs de l'UQAM.
PHOTO AGENCE QMI,
 MAXIME DELAND
Richard Martineau
«Docteur, j’ai besoin de votre aide, je pense que je suis fou.
– Comment ça?
– Bien, premièrement, je crois que les professeurs devraient aider les étudiants qui veulent étudier. Je crois qu’une université a le droit d’expulser les sauvages qui vandalisent ses équipements et ses locaux. Et je pense que lorsque des policiers s’apprêtent à arrêter des jeunes masqués qui ont brisé la loi, les profs ne devraient jamais s’interposer pour les empêcher de faire leur travail...
– Hmmm, en effet, c’est bizarre.
– Et attendez, ce n’est pas tout: je pense que lorsqu’on manifeste dans la rue, il faut avoir des demandes concrètes, afin de montrer au gouvernement qu’on est sérieux et qu’on est prêt à négocier...
– Et ça fait longtemps que vous avez ce genre d’idées?
– (Honteux) Oui...
– Vous en avez parlé à quelqu’un d’autre?
– Non, bien sûr! Sinon, on m’enfermerait...
– Mais... vos parents ne vous ont pas enseigné qu’il ne faut jamais respecter l’autorité?
– (Pleurant) Non, jamais!!! J’ai été élevé dans une famille fuckée qui respectait la loi! Mon père était prof et il... ah, c’est épouvantable, je ne sais pas comment vous dire ça... IL ENSEIGNAIT!!!
– (Scandalisé) Il enseignait???
– Oui! Tout le monde le savait, dans la famille, mais personne n’a rien fait!
– (Lui tendant un kleenex) Tenez, prenez... Pauvre vous...
– Mon père nous disait que nos actions avaient des conséquences, et qu’il était normal qu’on punisse les personnes qui ne respectaient pas la loi! Il nous disait ça à moi et à mon frère, alors qu’on avait six ans!
– (Entre ses dents) Salaud... Et votre mère, que faisait-elle pendant ce temps-là?
– Rien, elle faisait comme si elle n’entendait pas!
– (Hochant la tête) Pas étonnant que vous soyez tout mêlé...
– Que faire, docteur? Je suis hanté par des images tordues – des jeunes qui remercient le gouvernement de ne pas leur laisser une dette trop élevée, des associations étudiantes qui organisent des votes secrets...
– Tsss, tsss... On va y aller doucement... Premièrement, on va vous inscrire au département de Sciences humaines de l’UQÀM, pour vous déprogrammer. Ensuite, vous allez faire un stage à l’ASSÉ. Et on va vous abonner au Devoir.
– Ah, merci docteur!
– Et vous allez me promettre de regarder Radio-Canada au moins deux heures par jour! Sans distraction, rien. Les yeux fixés sur votre télé et les oreilles grandes ouvertes... Êtes-vous capable de faire ça?
– Je vais essayer...
– Je vous le garantis, dans deux mois, vous allez être comme tout le monde. Vous allez blâmer le gouvernement pour tout ce qui marche mal au Québec – le vandalisme, l’ignorance, l’analphabétisme... Vous allez même protester contre la loi 3 sur les régimes de retraite!
– Mais, docteur, c’est trop! Comment je peux vous remercier?
– Simple: quand vous serez guéri, et que vous enverrez chier tout le monde, organisez une manif avec vos amis contre la loi 20. Je m’ennuie du temps où je pouvais jouer au golf les mardis et jeudis après-midis...»