jeudi, avril 30, 2015

Faire de PKP un perdant

http://www.journaldemontreal.com/

Jean-Jacques Samson
Question de perception populaire, les stratèges du PLQ ont fait en sorte que Pierre Karl Péladeau, qui deviendra chef du Parti québécois le 15 mai, entame son mandat avec une fiche de 0-2 dans les élections complémentaires. On a voulu lui accoler une étiquette de perdant.
Deux élections complémentaires seront tenues dans les circonscriptions de Jean-Talon et de Chauveau, dans la région de Québec. Le premier ministre Philippe Couillard aurait pu attendre au début de l’automne dans le cas de Chauveau, laissée vacante par la démission de Gérard Deltell, le 7 avril. Il avait six mois pour y décréter une partielle. Mais l’occasion était trop belle pour ne pas la saisir.
Une borne-fontaine
Une victoire du PLQ est assurée dans Jean-Talon. Cette circonscription recoupe des quartiers de Sainte-Foy, Sillery et Cap-Rouge. Il s’agit de l’une des plus huppées du Québec. Depuis sa création, les électeurs de Jean-Talon ont toujours dépêché des libéraux à l’Assemblée nationale. Une borne-fontaine s’y ferait élire.
Au cours des 40 dernières années, le siège a été occupé, dans l’ordre, par les Raymond Garneau, Jean-Claude Rivest, Gil Rémillard, Margaret F. Delisle, Philippe Couillard et Yves Bolduc.
Le PLQ y présente cette année Sébastien Proulx, qui s’était fait remarquer comme leader parlementaire de l’ADQ en 2007-2008. L’ex-député de Trois-Rivières était conseiller au bureau de Philippe Couillard depuis quelques mois. Le PLQ lui fait un cadeau qui vaut beaucoup d’or. Question de prestige, les électeurs de Jean-Talon veulent être représentés par un ministre. M. Proulx vient par ailleurs d’obtenir non seulement un emploi avec sécurité à vie, mais, même mieux que les gagnants à vie de Loto-Québec, ses descendants auront droit à sa pension!
Lutte à deux
La lutte à deux dans Chauveau, CAQ-PLQ, sera plus intéressante à observer. Le Parti québécois y a certes fait élire dans le passé Louis O’Neil et Raymond Brouillette, mais le PQ est maintenant solidement bon troisième dans la région de Québec. Son candidat dans Chauveau n’y fera que de la figuration, ce qui mènera à la fiche de 0-2 pour PKP.
L’ADQ et par la suite la CAQ ont balayé la circonscription depuis 2008. Gilles Taillon, brièvement chef de l’ADQ après la démission de Mario Dumont, avait récolté 55 % des votes. Gérard Deltell, la coqueluche locale, en a obtenu plus de 52 % lors de ses dernières élections générales.
La CAQ pensait répéter facilement le coup réussi dans la partielle de Lévis avec l’animateur de TVA, François Paradis, en présentant l’ex-journaliste et animatrice Jocelyne Cazin. Elle n’avait pas vu venir Véronyque Tremblay, une ex de LCN, de TQS et du FM 93, en plus d’être une résidente de la place.
Les recherchistes de la CAQ épluchent les chroniques du samedi de Véronyque Tremblay dans le Journal de Québec. Ils scrutent ses écarts de la ligne de parti du PLQ sur différentes questions. On lui reproche en somme d’avoir eu dans le passé des opinions personnelles. Les recherchistes libéraux devront maintenant en trouver chez Jocelyne Cazin.
Nous assistons aussi avec ces deux élections au début d’une offensive libérale pour avaler la CAQ.