mardi, avril 28, 2015

Des émeutes à Baltimore après les funérailles de Freddie Gray

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le lundi 27 avril 2015 à 21h43. Modifié par Charles Payette le mardi 28 avril 2015
Des émeutes à Baltimore après les funérailles de Freddie Gray
BALTIMORE - Le gouverneur de l'État du Maryland a déclaré l'état d'urgence et a déployé la Garde nationale lundi soir, à Baltimore, après que des émeutes violentes eurent éclaté dans la ville.

Larry Hogan a ordonné ces nouvelles mesures à la demande de l'administration de la ville, qui a été secouée par un soulèvement quelques heures après les funérailles de Freddy Gray.
L'Afro-Américain est mort mystérieusement des suites d'une fracture des vertèbres cervicales subie pendant sa détention dans un poste de police, plus tôt ce mois-ci.

Pour sa part, la mairesse de Baltimore, Stephanie Rawlings-Blake, a imposé un couvre-feu. Elle a affirmé que des «voyous» tentaient de profiter de la situation pour semer le chaos et inciter la population à la violence. Le couvre-feu s'étendra de 22 h à 5 h, à compter de mardi. Il sera en vigueur pendant une semaine entière.

En fin d'après-midi, des affrontements ont eu lieu entre les policiers et les manifestants, qui étaient armés de pierre et de briques. Les agents, munis de boucliers et de casques, tentaient de disperser la foule en l'aspergeant de gaz poivré.

Quinze policiers ont été blessés, a indiqué le porte-parole de la police Eric Kowalczyk. Certains d'entre eux ont eu des fractures. Deux agents étaient toujours hospitalisés.

Plus de deux dizaines de personnes ont été arrêtées pour avoir pillé des commerces, incendié des automobiles ou lancé des briques à des policiers.

Des reportages télévisés montraient des manifestants qui pillaient des commerces et des voitures de police incendiées. Une pharmacie et un immeuble en construction ont également été la proie des flammes.

Le président américain Barack Obama s'est dit prêt à aider la ville de Baltimore si elle le juge nécessaire. M. Obama s'est entretenu plus tôt avec la mairesse Stephanie Rawling-Blake pour lui communiquer son engagement.

Peu après les émeutes, quelques 200 personnes, des hommes pour la plupart, ont marché bras dessus, bras dessous dans le secteur. Parmi eux, le représentant Elijah Cummings. Alors qu'ils déambulaient vers l'avenue Fulton et qu'il s'approchaient d'une ligne de policiers, ils se sont mis à genoux. Une fois relevés, ils sont venus au face-à-face avec les policiers déployés en étroite formation.

Des résidants du quartier ont pris des photos de leur balcon. Certains applaudissaient.

Par ailleurs, les problèmes de sécurité ont forcé les Orioles de Baltimore à annuler leur match de baseball contre les White Sox de Chicago. La direction de l'équipe a annoncé cette décision une demi-heure avant le coup d'envoi du duel qui devait avoir lieu lundi soir.

Le décès de Freddy Gray survient en plein débat sur l'utilisation de la force par les policiers auprès de citoyens noirs. La famille de M. Gray s'est d'ailleurs dite surprise des événements et a fait un appel au calme par la voix de son avocat, Billy Murphy.

«Ils ne veulent pas que ce mouvement national soit entaché par la violence», a-t-il affirmé.