mardi, avril 14, 2015

Couillard n'écarte pas le recours au bâillon

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 13 avril 2015 à 17h47. Modifié par Léandre Drolet à 19h47.
Couillard n'écarte pas le recours au bâillon
Philippe Couillard.
QUÉBEC - Le gouvernement Couillard pourrait rappeler l'Assemblée nationale vendredi pour adopter, sous la procédure du bâillon, le projet de loi 28.
Le premier ministre Philippe Couillard a pris soin lundi de ne pas exclure cette éventualité qui fait l'objet de rumeurs de corridors.

La volumineuse proposition législative comporte une série de mesures visant à rétablir l'équilibre budgétaire à la fin de l'année 2015-2016, notamment la modulation des tarifs de garde, des dispositions sur la rémunération des pharmaciens et l'abolition des centres locaux de développement (CLD) et des conférences régionales des élus (CRÉ).

L'étude du projet de loi ne progresse pas au goût du gouvernement et la patience du premier ministre s'épuise.

En point de presse, M. Couillard a invité les partis d'opposition à mettre de côté la joute partisane et à collaborer «rapidement» à l'adoption du projet de loi.

Chaque mois de délai coûte 33 millions $ au trésor public, a fait valoir le premier ministre, refusant d'exclure le recours à la procédure exceptionnelle du bâillon à la fin de la semaine.

«Ma patience a comme principale qualité d'être longue mais toute chose dans la vie a ses limites, a prévenu le chef du gouvernement libéral. Les équilibres financiers de l'État sont en jeu, il me semble que c'est un enjeu qui ferait en sorte que les partis politiques s'élèvent un peu au-dessus du combat partisan et collaborent rapidement, rapidement, à l'adoption de ce projet de loi.»

Élu il y a à peine un an, le gouvernement Couillard en sera, s'il va l'avant avec le bâillon, à son deuxième coup de force législatif.
En février dernier, il avait également fait adopter sous le bâillon le projet de loi 10 sur l'abolition des Agences de santé.